Pourquoi parlons-nous beaucoup des soft skills ?

D’après la Dares, 33% des recrutements échouent la première année. Ce chiffre alarmant signifie qu’il faut donc recommencer le processus de recrutement ce qui coûte cher, demande du temps et de l’énergie. Et si les recruteurs s’appuyaient davantage sur les fameuses soft skills pour embaucher efficacement et durablement ?

Pour consulter l’article, cliquer ici

https://www.lipsafari.com/soft-skills